Soleil Nocturne

Vivez sous l'occupation et dans la résistance en France de 1940 à 1944
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La Shoah

Aller en bas 
AuteurMessage
Lossiel
[Partie 1]
avatar

Nombre de messages : 217
Age : 42
Localisation : Reims
Emploi : Bibliothécaire
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: La Shoah   Mer 13 Sep - 15:20

(Source: wikipedia)

Le terme Shoah désigne l'extermination, par l'Allemagne nazie et ses complices européens, des deux tiers de la population juive européenne pendant la Seconde Guerre mondiale – ce qui représente entre cinq et six millions d'êtres humains selon les estimations des historiens. Ce génocide des Juifs constituait pour les nazis « la solution finale à la question juive », et ces derniers l'appelaient d'ailleurs die Endlösung (la « Solution finale »).


Origine du mot Shoah

Shoah est un mot hébreu qui signifie « cataclysme » (catastrophe d'origine naturelle). On le préfère en général à « Holocauste » impropre, bien que répandu, car très connoté religieusement, contrairement à « Shoah ».

Elie Wiesel le conteste autant qu'« holocauste » même s'il l'emploie également. Dans ses entretiens avec Michaël de Saint Cheron, en 1988, il dit lui préférer le terme hourban, qui, dans la littérature yiddish portant sur l'événement, signifie également « destruction » et se réfère à celle du Temple. Ces trois termes ont l'avantage, par leur origine, de préserver la spécificité juive de l'événement.

La Shoah est un génocide, terme initialement formé en 1944 par le juriste Raphaël Lemkin afin de désigner l'extermination des Juifs d'Europe. On emploie aussi le terme de « judéocide »

Shoah est aussi le titre d'un film documentaire de neuf heures trente réalisé en 1985 par Claude Lanzmann et portant sur la Shoah. Composé de témoignages, ce film est exempt de tout document d'archives. Il évoque les événements avec une précision verbale implacable et montre aussi l'actualité toujours vivace du danger antisémite. C'est ce film qui a imposé en français l'usage du nom Shoah après le choix du réalisateur pour le mot hébreu qu'on trouvait déjà par exemple dans le texte hébreu de la Déclaration d'Indépendance de l'État d'Israël de 1948.


Les camps d'extermination

Près de 6 000 sites d'extermination, de concentration ou de travail ont été installés en Pologne en septembre 1939, soit la moitié des camps éparpillés à travers l'Europe sous la coupe de l'Allemagne nazie. Sur 7,5 millions de personnes enfermées dans ces camps en territoire polonais, environ 6,7 millions ont péri dans des chambres à gaz ou sont mortes d'épuisement, de faim, de maladies, de travail exténuant, de tortures et de brutalités, selon les sources polonaises.

Auschwitz-Birkenau où les nazis ont exterminé plus d'un million de personnes, presque tous des Juifs d'Europe, est le plus important des sept camps d'extermination qu'ils ont créés en Pologne entre 1939 et 1945.

Le camp d'extermination de Kulmhof, ou Chelmno sur le Ner en polonais, situé dans le centre, a été construit en décembre 1941. Il a fonctionné jusqu'en 1943 et de 1944 à 1945. Les nazis y ont tué 310 000 personnes, dans des camions transformés en chambres à gaz. Parmi les victimes, les Juifs du ghetto de Łódź, distant de 70 kilomètres. Ont suivi dès 1942 ceux de Belzec et Sobibor, dans l'est de la Pologne, à la frontière ukrainienne d'aujourd'hui.

À Belzec, de juin à décembre 1942, les nazis ont assassiné 600 000 personnes dont 550 000 Juifs, en les asphyxiant au monoxyde de carbone.

À Sobibor, les nazis ont exterminé entre 1942-1943 environ 250 000 Juifs de Pologne et d'autres pays européens.

Le camp de Majdanek a été créé attenant à la ville de Lublin, dans cette région considérée comme le cœur des grandes communautés juives de Pologne. 360 000 de son demi-million de détenus ont péri dans des chambres à gaz ou ont été fusillés entre 1941 et 1944. Parmi eux 200 000 Juifs européens, 120 000 Polonais non juifs et des prisonniers de guerre soviétiques.

À Treblinka, à 80 km au nord-est de Varsovie, entre 1941 et 1944 les SS et leurs alliés ukrainiens ont exterminé au gaz 750 000 personnes, principalement des Juifs du ghetto de Varsovie, dont le plus connu, le conteur et psychologue pour enfants Janusz Korczak.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://soleil-nocturne.realbb.net
Lossiel
[Partie 1]
avatar

Nombre de messages : 217
Age : 42
Localisation : Reims
Emploi : Bibliothécaire
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: La Shoah   Mer 13 Sep - 15:22

Chiffres

En 2006, le ministre de la Justice allemand annonce l'ouverture prochaine des archives de la Shoah, conservée à Bad Arolsen, jusque là accessibles uniquement à la Croix-Rouge. Ce sont les 27 km de rayonnage de l'Allemagne nazie qui seront accessibles aux chercheurs.


Auschwitz

selon les comptages de Franciszek Piper, historien du musée d'Auschwitz-Birkenau

1,3 million de personnes ont été déportées dans le camp d'Auschwitz
1,1 million de déportés y sont morts dont :
960 000 Juifs
70 000 à 75 000 Polonais
21 000 Tziganes
15 000 prisonniers de guerre soviétiques
10 000 à 15 000 détenus d'autres nationalités (Soviétiques, Tchèques, Yougoslaves, Français, Allemands, Autrichiens, si l'on excepte les Juifs)


Les victimes juives du génocide

La plupart des estimations publiées donnent entre cinq et six millions de victimes juives. Les chiffres sont extrapolés à partir de rapports qui émanent notamment des services allemands, des autorités satellites et des conseils juifs. Ils sont ensuite affinés grâce aux comparaisons entre les statistiques d'avant-guerre et celles d'après-guerre. Ils ne s'agit donc jamais de chiffres précis mais d'estimations les plus affinées possibles.


Les victimes par pays

selon les frontières d'avant guerre

Pologne : jusqu'à 3 000 000
URSS : plus de 700 000
Roumanie : 270 000
Tchécoslovaquie : 260 000
Hongrie : plus de 400 000
Lituanie : jusqu'à 130 000
Allemagne : plus de 120 000
Pays-Bas : plus de 100 000
France : 80 000 (2500 déportés retrouvèrent la France après la libération des camps selon Annette Wieviorka, Auschwitz 60 ans après, Editions Robert Laffont)
Lettonie : 70 000
Yougoslavie : 60 000
Grèce : 60 000
Autriche : plus de 50 000
Belgique : 24 000
Italie (Rhodes comprise) : 9000
Estonie : 2000
Norvège : moins de 1000
Luxembourg : moins de 1000
Ville libre de Dantzig : moins de 1000
Total : 5 100 000


Les victimes par année

chiffres arrondis à la centaine de mille la plus proche

1933-1940 : < 100 000
1941 : 1 100 000
1942 : 2 700 000
1943 : 500 000
1944 : 600 000
1945 : > 100 000
Total : 5 100 000


Les victimes par cause de décès [modifier]
Constitution de ghettos et privations : plus de 800 000
Fusillades : plus de 1 300 000
Camps :
Camps d'extermination
Auschwitz : 1 000 000
Treblinka : 750 000
Belzec : 550 000
Sobibor : 200 000
Chelmno : 150 000
Majdanek (Lublin) : 50 000
Autres camps[6] : 30 000
Total : 5 100 000, dont 2 700 000 dans les chambres à gaz.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://soleil-nocturne.realbb.net
Lossiel
[Partie 1]
avatar

Nombre de messages : 217
Age : 42
Localisation : Reims
Emploi : Bibliothécaire
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: La Shoah   Mer 13 Sep - 15:23

Les victimes françaises

selon des chiffres établis par l'association des Fils et Filles des déportés juifs de France présidée par Serge Klarsfeld et publiés en 1985

75 721 Juifs, dont près de 11 000 enfants, ont été déportés de France de mars 1942 à août 1944, la plupart vers le camp d'Auschwitz.
74 convois au total sont partis en direction des camps de concentration ou d'extermination, le premier de Compiègne le 27 mars 1942 et le dernier de Clermont-Ferrand le 18 août 1944.
Près de 90 % de ces 76 000 Juifs de France ont été déportés vers Auschwitz. Les 43 convois déportés en 1942, l'ont été en direction d'Auschwitz-Birkenau. En 1943, sur 17 convois de déportés, 13 étaient à destination d'Auschwitz et 4 de Sobibor. En 1944, les 14 convois étaient aussi à destination d'Auschwitz, sauf un parti pour Kaunas et Reval.
2 566 survivants étaient comptabilisés à la Libération en 1945, soit environ 3 % des déportés.
Avec les 3 000 morts dans les camps d'internement avant la déportation et le millier d'exécutions de Juifs, le bilan de la « solution finale » en France a atteint 80 000 victimes.
Les nationalités les plus touchées parmi les Juifs déportés de France ont été les Polonais (environ 26 000), les Français (24 000 dont plus de 7 000 sont des enfants nés en France de parents étrangers), les Allemands (7 000), Russes (4 500), Roumains (3 300), Autrichiens (2 500), Grecs (1 500), Turcs (1 300), Hongrois (1 200).
Au moins 85 % des juifs déportés de France ont été arrêtés par les forces de police françaises.


Conséquences de la Shoah

Outre la spoliation, la souffrance et la mort de millions de Juifs, la Shoah marque un tournant historique car elle est l'occasion d'une prise de conscience internationale amenant plusieurs faits majeurs :

la création d'une cour pénale internationale, d'abord à Nuremberg pour juger les crimes nazis puis à La Haye ;
la création d'un État juif, Israël au Proche-Orient ;
la création de la notion juridique de crime contre l'humanité ;
la création du concept de génocide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://soleil-nocturne.realbb.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Shoah   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Shoah
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Atelier de Shoah

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Soleil Nocturne :: Une page d'histoire :: 1939-1945 Chroniques d'une guerre annoncée-
Sauter vers: